Sensibilité au gluten : Quoi faire et Comment vivre sans gluten

Intolérance au gluten (maladie coeliaque) et sensibilité au gluten non-coeliaque

Quand on parle de sensibilité au gluten, on dit aussi intolérance au gluten. C’est une maladie qui provoque des réactions dans votre corps lorsque vous ingérez du gluten. Le gluten est une protéine que l’on retrouve dans le blé, l’orge et le seigle. Si vous souffrez de sensibilité au gluten, vous devez souffrir de symptômes tels que la fatigue chronique, la constipation, la diarrhée, des ballonnements, des douleurs abdominales anormales ou autres.

Présentement, il n’existe aucun test fiable permettant de détecter une sensibilité au gluten, à moins d’être atteint de la maladie coeliaque. La seule façon de déterminer si vous souffrez de sensibilité au gluten non-coeliaque est de procéder à certains tests et de vous fier à vous sensations.

Que devez-vous faire si vous soupçonnez être atteint de sensibilité au gluten.

Si vous avez remarqué que vous réagissez mal après avoir consommé des aliments contenant du gluten vous devriez consulter un professionnel de la santé afin d’être testé pour la maladie coeliaque. Si vous souffrez de sensibilité au gluten, l’ingestion de produit contenant du gluten entraîneront un état d’inflammation au sein de l’intestin grêle (petit intestin), ce qui rendra l’absorption des nutriments difficile. Vous pourriez alors souffrir d’une perte de poids ou de mal-nutrition.

Souvenez-vous, en voyant un médecin vous pourrez exclure les probabilités de souffrir de la maladie coeliaque. Mais au cas où vous souffririez de la maladie, vous devriez être prudent car il peut conduire à des complications de santé graves, en particulier chez les enfants. Si vous ne subissez pas le test et commencez le régime alimentaire, vos anticorps vont lentement, mais progressivement revenir à la normal.

Toutefois, au cas où vous ne testez pas positif pour la maladie coeliaque, mais réagissez tout de même au gluten, vous devrez partager avec votre médecin car il vous conseillera sur la meilleure chose à faire pour vous.

Comment vivre sans gluten ?

Le seul traitement pour quiconque souffre de sensibilité au gluten est de vous assurer de respecter une diète sans gluten. Si vous souffrez de sensibilité au gluten non-coeliaque, la mesure dans laquelle vous devez éliminer le gluten de votre alimentation dépendamment de votre niveau de sensibilité et de votre style de vie.

Heureusement, il existe de nombreuses alternatives à des aliments courants tels que le pain, les céréales, les aliments cuits au four et les pâtes. Vous devez être conscient que le blé et le gluten peuvent toujours être trouvés dans de nombreux endroits où ne vous y attendez pas.

Le gluten peut se cacher dans la crème glacée, des vitamines, des sirops et des compléments alimentaires. Avant de prendre toute nourriture ou boisson, assurez-vous de lire tous les ingrédients. Aussi, si vous achetez des produits sans gluten, vérifiez s’ils sont certifiés.

Pour conclure

Sensibilité au gluten non-coeliaque ou maladie coeliaque, tous deux peuvent avoir des symptômes semblables. Voilà pourquoi il est très important de comprendre votre état afin que vous puissiez suivre les recommandations appropriées de traitement et ainsi, d’éviter les aliments appropriés.

Parler à votre médecin est la seule façon de savoir si vous souffrez de la maladie coeliaque. Par contre, si vous souffrez de sensibilité au gluten non-coeliaque, vous devriez retirer le gluten de votre alimentation pendant 30 jours pour ensuite le réintroduire et être attentif aux réactions de votre corps.

En outre, vous serez mieux placé pour conseiller vos proches si elles peuvent être à risque pour cette même condition. Mais rappelez-vous qu’il n’y a aucune étude ne prouvant qu’une diète sans gluten puisse vous venir en aide lorsque le but recherché est la perte de poids.